• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

Plus de 1400 personnes ont suivi un congé individuel de formation financé par l'Afdas en 2013. Quel est le profil des bénéficiaires ? Quelles sont leurs motivations ? Quel est l'impact sur leur parcours professionnel ? Les résultats de l'enquête sont en ligne.

 

Qui sont les bénéficiaires de CIF en 2013 ?

Au moment du CIF, 50% des bénéficiaires sont salariés en CDI, 34% sont intermittents du spectacle et 16% sont salariés en CDD. Ils sont 72% à être âgés de 25 à 44 ans, ils étaient 68% en 2012. Les femmes représentent toujours 54% des CIF CDI et bénéficient désormais du CIF CDD à part égale des hommes. La catégorie professionnelle la plus représentée est celle des employés et techniciens avec plus de 60% de bénéficiaires de CIF CDI et CDD.


La majorité vise une reconversion et choisit des formations diplômantes ou certifiantes

Plus de la moitié des bénéficiaires souhaitent préparer une reconversion et élargir leurs possibilités d'emploi. 67% ont choisi des formations diplômantes ou certifiantes et 87% d'entre eux ont réussi l'examen. Comme en 2012, une majorité des CIF (57%) sont orientés vers des formations non spécifiques aux domaines de la culture, de la communication et des loisirs.


Les changements professionnels interviennent dans le temps

Au final, seuls 35% des bénéficiaires ont changé de métier, ils étaient 39% en 2012. Si le secteur de la culture, de la communication, des médias et des loisirs reste le secteur d'emploi de la majorité des bénéficiaires, 27% souhaitent en changer à terme, marquant ainsi une situation transitoire vers la réalisation du projet.

 

Téléchargez l'intégralité de l'enquête.
 

La méthodologie

L’enquête de l’Afdas sur le CIF se déroule en deux temps. Tout d’abord, un questionnaire de satisfaction est adressé aux bénéficiaires en fin de stage. Objectifs : évaluer le processus d’élaboration du projet et la qualité de la formation. Dans un second temps, un second questionnaire leur est envoyé neuf mois plus tard. Il s’agit alors d’analyser l’impact du CIF sur les parcours professionnels.