• Opérateur de compétences
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

EDEC Culture Création et Communication

Un projet en faveur du maintien et du développement de l’emploi dans la filière

Lauréats de l’appel à projet « soutien aux démarches prospectives compétences » lancé dans le cadre du PIC*, les 10 branches professionnelles et l’Afdas, opérateur technique, portent le projet EDEC de la filière Culture, Création et Communication pour le développement de l’emploi et des compétences dans ces secteurs.

Soutenu par le ministère du Travail et le ministère de la Culture, ce projet financé à parité par l'État (DGEFP et DGCA) et les branches, pour un budget de 3,2 millions d’euros, a été formalisé par la signature de l’accord national EDEC Culture, Création et Communication pour la période 2018-2020.

4 axes en définissent le cadre pour accompagner le développement des compétences dans la filière :

  • La rénovation et l'adaptation de l’offre de formation et de certification,
  • Le renforcement de l’accompagnement des TPE PME et l'appui à la responsabilité sociétale des entreprises,
  • La sécurisation des parcours professionnels des salariés et le développement de l’attractivité de certains métiers de la filière,
  • Des études prospectives et la mise à jour des données existantes des branches professionnelles de la filière.

A chacun de ces axes des actions sont associées par exemple, la mise en place d'une plateforme d’appui à la certification pour permettre aux organismes de formation métier de la filière de créer des parcours de formation certifiant ou, la mise en oeuvre d'appuis-conseils pour accompagner les entreprises dans la transition numérique, les ressources humaines la RSE.

La filière Culture, Création et Communication

Elle représente 620 000 salariés (2,4% de la population active) et 2,23% du PIB national et couvre les 10 branches professionnelles qui constituent le périmètre Culture, Création et Communication.

L’ensemble de ces secteurs ont en commun de :

  • de présenter une interdépendance forte, dans une chaine de valeur incluant les activités de création, de production et de diffusion,
  • de recouvrir le périmètre du ministère de la Culture ou de participer au secteur récréatif et de divertissement,
  • d'être majoritairement inscrits dans des économies de projet, d’exploitation du droit d’auteur et de création intellectuelle,
  • de partager des salariés, des métiers (y compris des métiers rares) ou des compétences communes et, pour des populations spécifiques, des rythmes d’activités atypiques (intermittents du spectacle, journalistes pigistes, travailleurs à domicile de l’édition, artistes-auteurs, travailleurs saisonniers).

Lien vers l'image

Le mot des présidentes de l’Afdas :

Isabelle Genthilhomme, Présidente : « Les différents secteurs de la culture sont interdépendants les uns des autres. L’objectif de ce projet est de mettre au jour les compétences communes pour renforcer l’emploi dans l’ensemble de la filière. Il fait suite aux travaux menés en commun entre plusieurs secteurs couverts par le périmètre de l’Afdas dans le cadre de sa plateforme inter CPNE. »
L’Afdas est le partenaire emploi formation des professionnels de la culture, de la communication, des médias et des loisirs. Il accompagne les entreprises, les salariés permanents et intermittents, et les artistes-auteurs dans l’ingénierie et le financement de leur projet de formation et d’évolution professionnelle. Une offre de service dédiée aux entreprises et aux particuliers : un accompagnement de proximité, conseil et expertise.

Angéline Barth, Vice-présidente : « Le projet « soutien aux démarches prospectives compétences » est l’acte de naissance de la filière Culture, Création et Communication, qui a vocation à réunir tous les secteurs de l’économie culturelle sur les problématiques emploi formation. Ce projet constitué autour de dix branches à vocation à s’entendre à l’ensemble des secteurs se reconnaissant dans ce mouvement. »

CONTACT PRESSE

Cécile Denis - c.denis@afdas.com - 01 44 78 39 01


* Le Plan d’Investissement dans les compétences est doté de 15 milliards d’euros d’ici à 2022. Il vise la formation d’un million de jeunes peu qualifiés et d’un million de demandeurs d’emploi de longue durée faiblement qualifiés et la transformation en profondeur l’offre de formation.