• Opérateur de compétences
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

Journée internationale des Droits des Femmes

L'Afdas s'engage en faveur de l'égalité femmes-hommes dans la Culture

L'Afdas, membre du comité ministériel pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la Culture met en place depuis 2017 un ensemble d’actions à destination des entreprises et professionnels de ses branches.

Extrait du dossier "Égalité femmes-hommes dans la Culture" publié le 25 janvier par News Tank Culture.

La loi égalité-citoyenneté du 27/01/2017 oblige les entreprises de plus de 300 salariés à former à la non-discrimination à l’embauche les chargés de recrutement (collaborateurs des services RH et managers) au moins une fois tous les cinq ans. 

Dans ce cadre, l’Afdas référence dans son catalogue d’offres clé-en-main des programmes de formation « recruter sans discriminer » pour appréhender le cadre juridique de la non-discrimination, comprendre la façon dont se construisent les stéréotypes, concourir à un processus de recrutement non discriminatoire et adapter ses pratiques.

L'Afdas référence des programmes de formation « au féminin » qui abordent les questions de développement personnel, de marketing de soi ou encore de leadership au féminin. « Un des challenges de l’égalité femmes-hommes est de parvenir à sensibiliser les TPE (91 % des entreprises du secteur culturel) et PME, faute de personnel dédié aux ressources humaines et de la difficulté pour elles d’apprécier les questions d’égalité au vu de leurs petits effectifs », explique Cécile Denis, directrice de la communication de l’Afdas.

L’Afdas a également initié des afterworks et des clubs RH « au féminin » pour ses différentes branches afin de permettre aux femmes de créer du réseau et d’échanger sur leurs pratiques. « De manière générale, les femmes ont du mal à développer leur réseau et à le fidéliser. Leurs portefeuilles d’employeurs sont moins riches et moins denses que ceux des hommes. Par ailleurs, les femmes intermittentes ont souvent une position professionnelle moins installée que les hommes et doivent faire face à une situation parfois précaire. L’intermittence n’est pas toujours évidente à assumer sur le long terme pour les femmes qui recherchent un emploi stable, ce qui les amène à s’orienter notamment vers des postes administratifs », explique Cécile Denis.

Ces différentes actions viennent compléter d’autres chantiers lancés par l’Afdas qui doivent contribuer à nourrir la feuille de route du ministère de la Culture en matière d'égalité femmes-hommes pour la période 2018-2022 :

  • L’instauration d’un système de bonus-malus appliqué aux écoles perceptrices de la taxe d’apprentissage en fonction de la politique qu’elles conduisent en faveur de l’égalité femmes-hommes au sein de leurs établissements, et plus largement sur la réduction des freins géographiques, sur la mixité sociale et la politique de recrutement et d’insertion de publics fragilisés et handicapés. Parallèlement à cela, depuis trois ans les partenaires sociaux ont décidé d’ouvrir les fonds libres à des structures qui œuvrent pour des actions sociales, notamment  en faveur de l’égalité femmes-hommes.
  • Une websérie sur la question des stéréotypes dans les secteurs d’activité couverts par l’Afdas devrait voir le jour sur la période. Ce projet fera suite au film “Ces chiffres que l’on voudrait changer”, co-produit par l’Afdas en 2017 et diffusé au sein de ses branches. L’objectif de cette campagne de sensibilisation était d’envoyer un premier signal fort aux professionnels sur la base d’un état des lieux, et de leur donner dans un second temps les clés, les arguments et les outils pour les aider à évoluer dans leurs pratiques.

Source : News Tank Culture / Afdas : des programmes de formation « recruter sans discriminer », afterworks et clubs RH « au féminin » / Janvier 2019 / Article dossier n° 137627