• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

L’Afdas a organisé, le 3 octobre dernier, une rencontre sur l’insertion des jeunes sur le marché du travail, plus particulièrement les dispositifs et les pratiques qui favorisent cette insertion. La synthèse des débats est en ligne.

Les non-diplômés, premières victimes de la crise

Aujourd’hui, en France, près de deux millions de jeunes - soit 17 % des 15-29 ans -, ne sont ni à l’école, ni en emploi, ni en formation, selon une note du Conseil d'analyse économique. Les jeunes souffrent davantage de la crise, surtout les non-diplômés, comme le montre la dernière étude du Céreq sur les trajectoires des jeunes. Ceux-ci seraient les premières victimes de la crise de 2008.

On constate, toujours selon l’étude du Céreq, une détérioration des conditions d’emploi sur le long terme. Le CDD deviendrait la norme pour entrer sur le marché du travail. On observe également davantage de temps partiel subi et des salaires revus à la baisse à l’embauche.

 

L’alternance, une priorité

La formation et l’insertion des jeunes sont aujourd’hui présentées par le gouvernement comme une priorité nationale et l’alternance comme la solution idéale.

Les derniers chiffres de l’alternance publiés par la Dares montrent néanmoins un paysage nuancé, avec une diminution sensible des entrées en apprentissage (20 047 contrats d'apprentissage signés en août dernier, soit 15,52% de moins qu’au mois d’août 2012) et une progression des contrats de professionnalisation.

L’alternance à l’Afdas

En 2012, l’Afdas a financé 4 715 contrats de professionnalisation, soit une progression de 23% en deux ans. Plus de la moitié (52,4 %) de ces contrats concerne trois branches en particulier : la publicité, l’audiovisuel, et les loisirs.

Des CQP très attractifs

De nombreux certificats de qualification professionnelle  (CQP) ont été réalisés dans les différentes branches couvertes par l’Afdas. Ces CQP sont très attractifs pour les salariés qui souhaitent se professionnaliser. Au total, l’Afdas a financé 2 144 CQP de 2010 à 2012. De 21 à 22 % des CQP sont financés via des contrats de professionnalisation.