• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

Communiqué de presse

La culture se mobilise sur le programme d’insertion des réfugiés HOPE

L’opération HOPE* a été lancée dans la culture ce jeudi 22 février en présence de Françoise Nyssen, Ministre de la culture et des parties prenantes (Afdas, Afpa, Pôle emploi et l’OFII) à l’Opéra Bastille. A cette occasion, les réfugiés candidats ont rencontré les 11 lieux culturels, publics et privés, qui se sont portés volontaires pour les accueillir et contribuer à leur professionnalisation.

Les réfugiés ont été présentés par l'Afpa et Pôle emploi aux structures-employeurs. 12 seront recrutés pour intégrer ce programme.

Un parcours en trois étapes

Début mars, les réfugiés entreront dans un dispositif de Préparation opérationnelle à l'emploi collective (POEC) réalisée par l'Afpa et financée par Pôle emploi et le FPSPP sur une durée de 400 heures.



A l'issue de cette période, ils intégreront les postes proposés en contrat de professionnalisation de 6 mois au sein des structures partenaires suivantes : 


  • le Théâtre National de La Colline, l'Opéra de Paris (qui accueillera 1 réfugié à l’Opéra Bastille et 1 réfugié à l’Opéra Garnier), la Comédie Française, l'Odéon, la Grande Halle de la Villette, la Philharmonie de Paris, le Théâtre de Chaillot, la MC 93, le Théâtre de Mogador, le Comedia et l’Institut du monde arabe. 



Ce contrat en alternance préparera à une certification "d'agent du bâtiment"  proposée par l'Afpa.

Le budget de l’opération

Le programme HOPE inclut la restauration des réfugiés et leur hébergement qui est pris en charge par l’Afpa, ainsi qu’un accompagnement administratif, social, médical et professionnel apporté à chaque réfugié.

Le budget total du projet s’élève à 430 000€, cofinancé par l’Afdas, le FPSPP, l’Afpa, et le ministère de la Culture pour la prise en charge des salaires. Grâce à cette rémunération, les réfugiés participent au financement de leur logement, premier pas vers leur intégration sur le territoire français.

L’Afdas, à travers la subvention du FPSPP, finance les coûts pédagogiques et l’accompagnement de tous les réfugiés sur la durée de leur contrat de professionnalisation à travers le recrutement d’une personne dédiée.

Cette démarche exemplaire d’utilité sociale et politique confirme la volonté du ministère de la Culture et de l’ensemble des parties prenantes de jouer un rôle clé en faveur de l’insertion des réfugiés.

"Je tiens à saluer tous les acteurs de l’emploi et de la formation mobilisés, et notamment l'Afdas, autour de ce programme HOPE. Je remercie aussi les acteurs culturels qui se sont portés volontaires pour participer au programme et recevoir un réfugié en apprentissage. Cet engagement collectif est essentiel. L'accès à la langue et à l’emploi sont des vecteurs d'enracinement indispensables pour ceux que nous accueillons. Le ministère soutient ce programme HOPE avec beaucoup de détermination". Françoise Nyssen, Ministre de la Culture.

« Nous voilà aujourd’hui devant nos responsabilités. 12 réfugiés vont intégrer 11 lieux culturels. Faisons le pari que ce n’est que le début d’une action qui a vocation à se déployer dans tout le champ de la culture. », Thierry Teboul, Directeur général de l’Afdas

*Hébergement Orientation Parcours vers l’Emploi

--------

Contact presse : Cécile Denis, Directrice de la communication – 01 44 78 39 01 – c.denis@afdas.com

Thierry Teboul, Directeur de l'Afdas, Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, Stéphane Lissner, Directeur de l'Opéra de Paris.