• Opérateur de compétences
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

PRESSE

"OPCA à OPCO : les missions de l'Afdas évoluent"

Dans sa dernière édition, le magazine de l'agence culturelle Nouvelle-Aquitaine L'Affût présente le nouvel OPCO Afdas, son périmètre élargi, ses missions ainsi que son rôle au sein de l'EDEC Culture, Création et Communication.

Suite à la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, (...) l’Afdas est devenu le nouvel opérateur de compétences (OPCO) des secteurs de la culture, des industries créatives, des médias, de la communication, des télécommunications, du sport, du tourisme, des loisirs et du divertissement.

La loi n°2018–771 du 5 septembre 2018 pour la Liberté́ de choisir son avenir professionnel a transformé les vingt organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) en onze opérateurs de compétences (OPCO) en recentrant leurs missions sur le développement de l’alternance, l’accompagnement des très petites, petites et moyennes entreprises (TPE-PME), et sur un appui technique auprès des branches professionnelles dans la création de certifications et la documentation de l’emploi. Ces nouveaux OPCO sont bâtis sur des logiques de filières économiques cohérentes.

Depuis mars 2019, l’Afdas est agréé par l’État en qualité d’opérateur de compétences des secteurs de la culture, des industries créatives, des médias, de la communication, des télécommunications, du sport, du tourisme, des loisirs et du divertissement.

En complément des OPCO, une agence nationale de la formation, France Compétence, sera créée pour réguler la qualité des formations et leur coût.

Un périmètre élargi

Son périmètre recouvre les branches historiques – le spectacle vivant, l’audiovisuel, le cinéma (distribution et exploitation cinématographique), la publicité, la distribution directe, l’édition de livres, l’édition phonographique, la presse, les agences de presse et les espaces de loisirs, d’attractions et culturels. Il s’élargit à sept nouveaux secteurs : le sport, le golf, les télécommunications, l’hôtellerie de plein-air, les organismes de tourisme, les agences de mannequins et les casinos.

Ce nouvel OPCO accompagne les employeurs de ces secteurs et des publics spécifiques comme les salariés en CDI et CDD (intermittents, saisonniers...), les artistes-auteurs, les journalistes rémunérés à la pige.

 Cinq nouvelles missions

  • Accompagner le développement de l’alternance ;
  • Accompagner les entreprises dans le développement de la formation et particulièrement les TPE-PME ;
  • Accompagner les branches professionnelles dans le développement de certifications et l’observation de l’emploi ;
  • Accompagner les mutations économiques ;
  • Développer l’accès à la formation pour les publics spécifiques (intermittents du spectacle, artistes-auteurs). 

Les services 

Que ce soit pour intégrer un nouveau collaborateur, professionnaliser ses équipes, financer un projet de formation, ou encore acheter et évaluer une formation, l’Afdas développe des services construit pour les entreprises. Elle s’adresse aussi aux particuliers qui peuvent bénéficier d’un conseil de carrière, choisir une formation, demander un financement, ou encore changer de métier. Une plateforme téléphonique spécifique est dédiée au conseil en évolution professionnel (CEP) autour de trois niveaux de service : accueil individualisé, conseil personnalisé, accompagnement à la mise en œuvre du projet.

 

EDEC CULTURE, CRÉATION ET COMMUNICATION

Les accords d’Engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC) sont conclus entre des branches professionnelles et l’État (ministère chargé de l’Emploi, et d’autres ministères le cas échéant). Ces accords-cadres visent à appuyer l’action des branches en faveur de l’accompagnement des mutations, du soutien à l’emploi et du développement des compétences.

Pour 2018-2020, un accord national EDEC pour la filière culture, création et communication a été mis en place par les dix branches professionnelles historiques de l’Afdas et les ministères du Travail (DGEFP – Direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle) et de la Culture (DGCA – Direction générale de la création artistique) pour un budget total de 3,2 millions d’euros.

L’Afdas en est l’opérateur technique et chargé de sa mise en œuvre. Cet EDEC s’organise autour de quatre axes opérationnels :

• Rénovation et adaptation de l’offre de formation et de certification ;
• Renforcement de l’accompagnement des TPE-PME et appui à la responsabilité sociétale des entreprises ;
• Sécurisation des parcours professionnels des salariés et développement de l’attractivité ;
• Étude prospective et mise à jour des données existantes des branches professionnelles. 

Un EDEC opérationnel

Dans le cadre du quatrième axe, la branche publicité a souhaité réaliser un diagnostic pour identifier les diverses compétences en mutation, en tension ou en développement tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.

À partir d’entretiens en face à face avec des personnes clefs de la branche mais aussi d’enquêtes en ligne des dirigeants et des salariés, l’objectif de cette étude sera de définir les problématiques de la branche. Ainsi, des actions d’accompagnement de formations ciblées pour les dirigeants et les salariés seront mises en place.

Cette étude, dont le rendu est prévu courant septembre 2019, permettra également de dégager des recommandations pour les acteurs publics en termes d’orientation, de formation et d’emploi.

 

Source : L'Affût, juillet-août-septembre 2019 - p. 8