• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

Petites entreprises et formation : étude du Céreq

Le Céreq publie une étude sur les petites entreprises et la formation continue. Globalement, celles-ci restent moins formatrices que les entreprises de taille plus importante. Néanmoins, 40 % d’entre elles s’investissent dans la formation et structurent leur politique en la matière.

L’investissement en formation croît avec la taille de l’entreprise, confirme une étude du Céreq (menée auprès de 5 400 entreprises représentatives du secteur privé). Ainsi, 72% des entreprises de 10 à 49 salariés ont organisé au moins une formation pour un de leurs salariés en 2010, contre 90% des entreprises de 50 à 249 salariés. Au-delà de 250 salariés, elles sont quasiment toutes formatrices. 

Cinq types d'entreprises

En combinant les données sur l’effort de formation continue et sur les politiques menées en la matière, le Céreq a dressé le portrait de cinq types de petites entreprises (de 10 à 49 salariés)

D’un côté, 28% de ces petites entreprises n’ont pas formé leurs salariés en 2010. Parmi celles-ci, 80% estiment les compétences de leurs salariés suffisantes. “Plus de la moitié d'entre elles orientent leur priorité sur la formation initiale, l'apprentissage concurrençant alors la formation continue”, remarque le Céreq. 

Le seuil de 20 salariés représente une frontière nette : 35% des entreprises en dessous de ce seuil n’ont engagé aucune formation (contre 16% dans la tranche supérieure).

“Peu formatrices”, 32% des petites entreprises ont formé un quart de leurs salariés, avec pour objectif principal l'adaptation au poste de travail.

Une politique structurée

D'un autre côté, 40% des petites entreprises se sont investies dans la formation, avec une politique structurée en la matière. Parmi celles-ci, 28% se caractérisent par un recours important à la formation. Encore plus engagées, 6% des petites entreprises ont totalement intégré la formation à la politique de gestion des ressources humaines et à la stratégie économique.

Enfin, les petites entreprises les plus formatrices (6%) appartiennent principalement au secteur tertiaire et regroupent une majorité d’employés (54%). À noter : le recours au DIF y est très important. Autre constat, les entreprises les plus engagées dans la formation sont aussi plus souvent filiales de groupes. Au final, leurs pratiques se rapprochent de celles des entreprises de plus de 50 salariés.