• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

Profession journaliste

Dataviz et interactivité pour explorer tous les chiffres du métier

Ils sont passés de 13 000 en 1975 à un peu de plus de 36 000 aujourd’hui. Qui sont les journalistes détenteurs de la carte de presse professionnelle ?

Poids de la presse écrite, de la télévision, de la radio et des agences dans le paysage média, âge moyen des rédactions, répartition hommes/femmes de la profession, revenu médian des pigistes face aux CDD et CDI… C’est un portrait statistique complet et original des journalistes qu’offre désormais l’Observatoire des métiers de la presse. 

Original car pour la première fois, l’Observatoire met à disposition l’ensemble de ses données à travers des dataviz interactives et téléchargeables. 

Complet car cet outil en ligne offre la possibilité de personnaliser chacun des graphes et d’exporter les données qui y sont liés : évolution dans le temps, comparaison entre secteurs, entre cursus, répartition des tranches d’âge ou des types de contrat… 

  

Réalisé à partir des données issues de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP), « Profession journaliste » permet de naviguer dans quinze années de données à travers une interface entièrement pensée pour un public non expert des outils statistiques. C’est en effet en formulant sa recherche à travers une simple phrase que chacun pourra voir apparaître les données adéquates. 

  

Mis à jour avec les données 2014, l’outil permet de découvrir les dernières tendances du métier : 

  • La presse écrite (papier et en ligne) reste le secteur dominant parmi les cartes de presse, mais sa part s’effrite régulièrement : en 2014, elle pèse un peu moins de 60% du total des cartes, alors qu’elle atteignait plus de 64 % en 2000. 
  • La féminisation se poursuit : parmi les premières demandes de cartes, les femmes sont même majoritaires (53,8% en 2014), confirmant une tendance à l’œuvre depuis 2001. 
  • La population des journalistes vieillit : elle affiche 44 ans en moyenne au compteur. C’est 2,8 ans de plus qu’en 2000. 
  • La précarisation se confirme. En 2000, les CDI représentaient 65,8% des premières demandes de cartes de presse. Aujourd’hui, ils n’en représentent que 34,5%. 
  • Une forte chute des revenus médians des CDD entre 2004 et 2014 : près de 20% en moins pour s’établir à 1914 euros. Sur la même période, les piges augmentent de 2,6% et les revenus des journalistes en CDI de 3%. 
  • La part des cursus reconnus (14 écoles aujourd’hui) est en hausse constante sur la période 2000 à 2014 : de 12,2% des titulaires de carte à 17,4%. 

  

Toutes les données et dataviz sont accessibles sur : 

http://data.metiers-presse.org