• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Bienvenue.

L’Observatoire des métiers de la publicité publie en lien avec l'Afdas un rapport statistique sur l’emploi et la formation dans ce secteur.

Cette étude a été réalisée en 2009 et 2010 en se basant sur les données produites par l’Insee.

Une majorité de très petites entreprises

Le secteur regroupe principalement des agences de publicité : celles-ci représentent près des trois quarts des entreprises (70%) et 56,8% des salariés. Elles sont suivies par les régies publicitaires (13,1% des entreprises et 23,7% des salariés). Plus des deux tiers de ces entreprises comptent moins de 10 salariés. Sur le plan géographique, près de la moitié d'entre elles sont situées en Ile-de-France.

Des salariés plutôt jeunes

Près de la moitié des effectifs sont âgés de moins de 35 ans. Ce sont dans les agences de publicité que les salariés sont les plus jeunes (52,7% de moins de 35 ans, contre 41,2% dans les régies publicitaires en 2010). 

Après 45 ans, des hommes en plus grand nombre 

Les agences emploient davantage de femmes que les régies (53,4% contre 49,1%). À souligner, le nombre de femmes dépasse celui des hommes avant 45 ans, mais après cet âge, le phénomène s’inverse. Autre observation, les salariés sont plus nombreux à bénéficier d’un CDI dans les régies (91,4%) que dans les agences (82,7%). Côté statut, les agences comptent davantage de cadres (42,2%) que les régies (34,1%).

Plus d’entrées que de sorties

En matière d’effectif, le secteur présente un solde positif : 34864 salariés l’ont rejoint en 2010 tandis que 27253 l’ont quitté en 2009. Dans les agences comme dans les régies, les nouvelles recrues sont majoritairement des femmes (respectivement 54,3% et 50,8%). Globalement, ces nouveaux salariés se révèlent plus jeunes dans les agences que dans les régies.   

Des taux élevés d’accès la formation

Les taux d’accès à la formation sont relativement élevés (27,3% pour les agences et 32% pour les régies). Dans les entreprises de 50 à 299 salariés, il varie de 35 à 43%, mais retombe à 23-24% dans les entreprises de moins de 50 salariés. C’est parmi les 32-35 ans qu’il est le plus haut (35,5% dans les agences et 37,7% dens les régies). Les cadres se forment davantage que les autres catégories socioprofessionnelles (33 % dans les agences et 44% dans les régies).  

Des formations courtes en majorité

Dans leur majorité, les formations durent de 1 à 3 jours. Elles concernent surtout les techniques de gestion commerciale et les méthodes de vente, de prospection et de négociation. Les formations au numérique représentent 14% de l’ensemble des actions de formation.