• Opérateur de compétences
    • et fonds de formation des artistes-auteurs

Fonds social européen (FSE) – soutien aux mutations économiques et technologiques

L’Afdas a obtenu 5 M€ de FSE pour accompagner les transformations des entreprises de 50 à 249 salariés en priorité

Des mutations économiques, technologiques, commerciales, sociétales, organisationnelles, juridiques, écologiques…nombreuses sont les transformations qui s’opèrent dans les secteurs de la culture, des industries créatives, des médias, de la communication, des télécommunications, du sport, du tourisme, des loisirs et du divertissement et impactent les emplois et les compétences des professionnels ainsi que l’organisation de leur travail.

La fin de la mutualisation des fonds de la formation pour les entreprises de plus de 50 salariés avec la loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 a mis un coup de frein à un certain nombre de projets de formation.

Grâce à cette subvention FSE,  l’Afdas augmente sa capacité de financement des formations pour les entreprises de plus de 50 salariés* afin de développer les compétences des salariés , de sécuriser leur emploi et d'améliorer leur employabilité dans un contexte de fortes mutations accentués par la crise sanitaire actuelle.

*les entreprises de 50 à 249 salariés sont prioritaires.

Attention, si vos salariés sont en activité partielle, c’est le dispositif FNE Formation qui est adapté à votre situation et non le FSE.

QUI PEUT EN BÉNÉFICIER ? 

Toute entreprise ayant plus de 50 salariés (lors de la dernière déclaration FPC), notamment les entreprises de 50 à 249 salariés, ayant un projet de formation ambitieux répondant à des mutations fortes, en particulier :

  • une baisse des subventions ou marchés publics qui remettent en cause le modèle économique de l’entreprise
  • des difficultés financières liées à un contexte économique difficile qui aurait un impact sur la conservation des emplois
  • des changements dans la règlementation ou dans les normes du secteur d’activité qui impose des adaptations importantes
  • une intensification de la concurrence qui nécessite l’investissement dans de nouvelles compétences

Pourquoi mobiliser le FSE ?

► Parce que vous avez un projet d’envergure en vue d’une transformation de votre entreprise afin de relever les défis d’aujourd’hui et de demain

► Parce que vous souhaitez augmenter l’investissement dans les compétences de vos salariés les plus fragilisés sur le marché du travail

POUR QUELS TYPES DE PUBLICS ? 

Salariés les moins formés, salariés dont l’emploi est menacé, salariés en contrat précaire (moins de 6 mois), salariés faiblement qualifiés, publics prioritaires du Fonds social européen. 

QUELLES SONT LES FORMATIONS ÉLIGIBLES ? 

Les formations certifiantes ou diplômantes en priorité.

Les thématiques des formations doivent être en lien avec le contexte de transformation de l’entreprise ou du secteur et d’évolution de la filière et/ou avec la situation du salarié par rapport à son poste.

Elles seront liées aux enjeux numériques (nouvelles technologies et techniques métier – techniques 2D-3D, datajournalisme, transmédia, réalité virtuelle… ; nouveaux outils numériques de création, conception, communication, diffusion, commercialisation – réseaux sociaux, applications mobile, sites commerciaux, plateformes de réservation…), aux enjeux écologiques (écoconception numérique, achats responsables, organisation et logistique écoresponsable des événements, communication responsable…) et aux enjeux organisationnels de l’entreprise (travailler en équipe, conduite du changement, management à distance, management transversal…).

Les formations transversales de type soft skils sont également visées (l’autonomie, la polyvalence, le sens de l’organisation, la gestion du temps, la communication/expression orale, le relationnel, l’adaptabilité, la créativité, le travail en équipe…).

Les formations devront respecter la logique de parcours. La modularisation n’est acceptée que pour les formations transversales.

Les formations relevant de l’obligation légale de l’employeur (sécurité) ne sont pas éligibles. Les formations en alternance sont également exclues.

Pour les salariés, l’objectif des formations sera :

  • le développement de compétences métier et/ou soft skills qui renforcent leur adaptation aux transitions et apportent une réelle plus-value à la sécurisation de l’emploi,
  • la reconversion* au regard des transitions qui rendent « obsolètes » la plupart de leurs compétences

*La reconversion se réalise dans l’optique de rester dans l’entreprise tout en changeant de poste, ou dans le même secteur. Les reconversions totales, qui n’ont aucun lien avec les secteur d’activité actuel, ne sont pas financées dans ce cadre (il faudra orienter le salarié vers le dispositif CPF de transition).

QUELLE EST LA PERIODE DE REALISATION DES FORMATIONS ? 

La période de réalisation des formations est comprise entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021. Les demandes de prise en charge doivent être envoyées au plus tard le 30/11/2021.

QUELLE EST LA PRISE EN CHARGE FINANCIÈRE POUR UNE FORMATION ? 

  • Le Fonds social européen intervient à hauteur de 50% du coût total du projet de formation (coûts pédagogiques et rémunération dans la limite de 13 euros/heure)
  • L’Entreprise vient compléter le financement avec un versement volontaire à hauteur de 50% du coût total (coûts pédagogiques + rémunération) auquel s’ajoutent les frais de gestion.

POUR BÉNÉFICIER DU FSE – MUTATIONS ECONOMIQUES ET TECHNOLOGIQUES :

Pour plus d’informations sur la subvention et pour bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de votre demande FSE, merci de contacter votre Conseiller emploi formation  soit via votre espace MyA Entreprises en sélectionnant « Contactez l’Afdas »  (cf. page 34 de votre GUIDE UTILISATEURS MyA)

Téléchargez la fiche Process entreprise FSE

Téléchargez le Kit dédié aux Organismes de formation :
Additif convention prestataire
Modèle de feuille d'emargement
Logo FSE
Logo Union Européenne

ue-fse.png