• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Organismes.

Le socle de connaissances et de compétences : le Cléa

Le socle de connaissance et de compétences, le CléA, est l'ensemble des connaissances à maîtriser totalement, quel que soit son métier ou son secteur professionnel, afin de favoriser l'employabilité et l'accès à la formation.

Le certificat CléA est délivré par le comité paritaire interprofessionnel national pour l'emploi et la formation (COPANEF) sur la base d'un référentiel. 
Le CléA peut être financé par l'ensemble des dispositifs de formation professionnelle, dont le Compte Personnel de Formation (CPF). 

Le CléA a pour objectif de permettre à tout individu d'acquérir et/ou de faire valider les connaissances et compétences nécessaires à l'exercice d'une activité professionnelle. Il est commun à tous les publics et tous les secteurs professionnels.

La composition du CléA

La certification CléA comporte 7 domaines :

1 - La communication en français,

2 - L'utilisation des règles de base de calcul et du raisonnement mathématique,

3 - L'utilisation des techniques usuelles de l'information et de la communication numérique,

4 - L'aptitude à travailler dans le cadre de règles définies d'un travail en équipe,

5 - L'aptitude à travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel,

6 - La capacité d'apprendre à apprendre tout au long de la vie,

7 - La maîtrise des gestes et postures et le respect des règles d'hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires. 

Les caractéristiques pour l'acquisition du CléA

La mise en place de parcours individualisés sur la base d'une évaluation préalable des acquis du candidat doit faciliter l'acquisition du Cléa. L'ensemble des connaissances et des compétences du référentiel doit être maîtrisé à terme par l'individu pour que le certificat CléA soit validé par le jury. Chaque individu dispose de cinq ans pour valider l'ensemble des sept domaines de compétences.

La démarche

Les candidats sont informés et orientés vers la certification Cléa par un prescripteur : employeur, OPCA, Région, Conseiller en évolution professionnelle...Ils sont accueillis par un conseiller d'un organisme évaluateur qui leur présentera le fonctionnement et les avantages du CléA. En cas de poursuite dans la démarche, un dossier CléA est ouvert. Les candidats sont libres de se former avec le même organisme, s'il est également organisme formateur ou de s'orienter vers un autre organisme formateur.

L'habilitation des organismes de formation

Seuls les organismes ayant obtenu une habilitation du COPANEF et/ ou des partenaires sociaux, des CPNE (pour celles ayant obtenu la délégation du COPANEF) au niveau national professionnel, des COPAREF (déclinaisons régionales du COPANEF) au niveau régional interprofessionnel peuvent intervenir dans la démarche CléA.

Il existe deux types d’habilitations :

  • Une habilitation pour des organismes «évaluateurs» : ils procéderont à une évaluation en amont de la formation afin de déterminer les compétences acquises et non acquises. Puis, ils effectueront une évaluation en fin de parcours de formation afin de valider l'obtention de la certification.
  • Une habilitation pour les organismes de formation qui proposeront les actions de formation correspondant aux domaines de compétences à acquérir suite à l'évaluation en amont.

Un même organisme de formation pourra obtenir les deux habilitations.

Les organismes de formation habilités

A ce jour, le COPANEF a déjà habilité pour ces deux missions (évaluation et formation) six réseaux d’organismes au niveau national :

  • l’APAPP (Association pour la promotion de label APP, Atelier de pédagogie personnalisée)
  • Le groupement 2A2C : le CLPS “L’enjeu compétences” de Rennes, l’Afec de Paris, le Crept Formation de Toulouse et l’Alaji SAS de Nancy

Le COPANEF précise que d’autres organismes pourront être habilités directement par les branches professionnelles qui sont volontaires. Ainsi, les salariés de ces branches professionnelles pourront faire appel aux organismes habilités par leur CPNE (Commission paritaire nationale pour l'emploi).