• Culture
    • Communication
    • Médias
    • Loisirs
    • Opca, Octa, Opacif
    • et fonds de formation
    • des artistes-auteurs

    Entreprises.

L'entretien professionnel

Moment clé rythmant la vie de l’entreprise, l’entretien professionnel vous offre l’occasion d’échanger avec vos collaborateurs sur leurs perspectives d’évolution professionnelle et de recueillir des informations qui vous aideront à penser et organiser l’accès à la formation et aux compétences.

L’entretien professionnel en questions

A quoi sert-il ? 

Il permet d’examiner et de définir les perspectives d’évolution des salariés en termes de qualification et d’employabilité. Il sert à identifier leurs compétences, leurs aspirations professionnelles et leurs besoins. Il conduit à la mise en place d’actions concrètes en matière de formation ou de professionnalisation, en lien avec les objectifs et la stratégie de l’entreprise.

Est-il obligatoire ? 

L’entretien professionnel évolue depuis la loi du 5 mars 2014. Il est maintenant obligatoire et doit être mené tous les 2 ans. Il est assorti d’une obligation de résultat, contrôlée tous les 6 ans lors d’un “état des lieux récapitulatif du parcours professionnel”.
Pour les entreprises de plus de 50 salariés, la loi prévoit le versement d’un abondement correctif à l’Afdas (3000€ et 100h de compte personnel de formation pour les salariés à temps plein, jusqu’à 3900 € et 130 heures pour les salariés à temps partiel) si au moins 2 critères d’employabilité ne sont pas respectés au bout des 6 ans.

Remplace-t-il l'entretien d'évaluation ? 

Non, il ne remplace pas l’entretien d’évaluation, les deux sont désormais distincts. L’entretien professionnel remplace les différents entretiens et bilans obligatoires (entretien de seconde partie de carrière, de retour de congé maternité). 

Quels sujets aborder ? 

L’entretien professionnel n’est pas un entretien d’évaluation. Il ne porte pas de jugement sur le travail du salarié et n’aborde ni les objectifs, ni la négociation salariale.
Il sert à définir un plan d’action autour de l’employabilité du salarié et des perspectives de l’entreprise.

Si vous conduisez l’entretien, vous devez parler des points suivants avec votre collaborateur : 

  • Ses missions sur son poste de travail,
  • Son parcours au sein de l’entreprise,
  • Les compétences qu’il maîtrise et celles qu’il doit développer,
  • Les formations qu’il a suivies, les certifications qu’il a obtenues (diplôme, titre, ou Certificat de Qualification Professionnelle relevant des secteurs d’activité de l’Afdas),
  • Ses perspectives d’évolution et/ou de changements professionnels (formation, mobilité externe, nouvelles fonctions, bilan de compétence…) et les freins éventuels qui y sont associés et que vous pouvez débloquer en proposant des actions spécifiques,
  • Les projets de l’entreprise et les besoins éventuels en nouvelles compétences, sur lesquels il peut se positionner.

Qui est concerné ? 

Il concerne tous les salariés qui ont au moins deux ans d’ancienneté, quelle que soit la nature de leur contrat de travail (y compris contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) ou la taille de l’entreprise. Les premiers entretiens devront être réalisés au plus tard le 6 mars 2016.

 

L’entretien professionnel, un rendez-vous régulier

L’entretien professionnel se déroule en deux étapes. Il est conseillé de l’organiser en amont de l’élaboration du plan de formation afin que l’entreprise puisse  préparer des actions ou projets de développement des compétences. 

Quand doit-il avoir lieu ? 

Tous les 2 ans et lors des reprises d’activité  

Plusieurs  possibilités s’offrent à vous pour le mettre en place. Vous pouvez le réaliser  à un moment de votre choix compris dans la période de référence des 2 ans. Vous pouvez aussi choisir de l’effectuer à l’issue de l’entretien annuel d’évaluation.  (Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Afdas).

Lors des reprises de fonction des salariés ayant suspendu ou réduit leur activité à la suite :

  • D’un congé maternité ou congé parental d’éducation, d’une période de réduction d’activité, d’un congé d’adoption ou congé de soutien familial,
  • D’un congé sabbatique,
  • D’une période de mobilité volontaire sécurisée,
  • D’un arrêt longue maladie,
  • D’un mandat syndical.

Tous les 6 ans sous forme de récapitulatif  

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel devra être complété d’un “état des lieux récapitulatif du parcours professionnel” du salarié. Il permet de vérifier si les trois critères suivants ont été respectés :

  • A-t-il suivi au moins une action de formation ?
  • A-t-il acquis des éléments de certification par la formation ou par la validation des acquis de l’expérience ?
  • A-t-il bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle ?

Ces trois critères sont importants. Dans les entreprises d’au moins 50 salariés ils conditionnent la bonne gestion des parcours professionnels. Au moins deux sur trois doivent être remplis tous les 6 ans.

 

L’état récapitulatif devra être réalisé au plus tôt en 2020,  pour les salariés qui sont dans l’entreprise depuis au moins 6 ans.

 

L’entretien professionnel, un moment qui se prépare

Comment bien préparer l'entretien en amont ? 

  • Prévenir le salarié 1 mois avant de la date de l’entretien et lui remettre une grille de préparation (Pour télécharger la grille d’entretien, rendez-vous sur www.afdas.com/kits/11).
  • Réunir les documents relatifs à son parcours professionnel, fiches de poste, synthèse des précédents entretiens, formations déjà suivies.
  • Rassembler des informations sur la stratégie de votre entreprise, son impact sur l’évolution des métiers, les référentiels de compétence.
  • Lister les missions de votre collaborateur, ses perspectives d’évolution dans son activité actuelle ou dans de nouvelles activités, les compétences requises.
  • Lister quelles actions permettraient au salarié de progresser (accompagnement, tutorat, bilan de compétence, validation des acquis et de l’expérience),
  •  S’informer sur les dispositifs de formation envisageables, leurs délais, leur financement et sur le processus de traitement des demandes de formation.
 

Prévoir du temps pour l'entretien 

En moyenne, un entretien dure 2 heures pendant le temps de travail du salarié (1h30 pour l’entretien, 30 minutes pour le compte-rendu).

Comment animer l'entretien

  • Accueillir le salarié, lui présenter les objectifs de l’entretien et lui rappeler les conclusions de l’entretien précédent s’il y a lieu.
  • Présenter le bilan des actions et des formations suivies sur la période écoulée.
  • Identifier les compétences maîtrisées et celles à développer.
  • Présenter les projets de l’entreprise et les besoins de compétences associés au niveau collectif et individuel.
  • Repérer les souhaits d’évolution du salarié et définir un projet professionnel.
  • Mettre en place un plan d’action (plan de formation, compte personnel de formation, mobilité).
  • Effectuer une synthèse orale puis écrite de l’entretien.

Comment gérer les prochaines étapes

  • Vous devez remettre un exemplaire de la synthèse de l’entretien (il est conseillé de le faire signer par les deux parties) et transmettre un exemplaire au service des ressources humaines (il est conseillé de le faire dans la semaine).
  • Vous devez informer sur les suites données aux actions envisagées.

 

Pour aller plus loin, téléchargez le kit de l'entretien professionnel.