• Opérateur de compétences
    • et fonds de formation des artistes-auteurs

Le plan de formation de la Presse Magazine

Les partenaires sociaux de la Presse Magazine ont défini par accord un plan conventionnel pour soutenir l'investissement formation des entreprises et sécuriser les parcours professionnels des salariés notamment dans le contexte de l'évolution numérique et de la transformation des entreprises de presse vers la publication de contenus multi supports.

Pour l’année 2020, après validation par le conseil d’administration de l’Afdas, la commission de gestion de la Presse Magazine souhaite soutenir à travers le financement du plan conventionnel :

  • les dispositifs de l’alternance
  • les plans de développement des compétences pour les entreprises de moins de 50 salariés
  • les formations ayant pour objectifs l’acquisition de compétences transversales : management, commercial/marketing, efficacité professionnelle, digital, diversité, sensibilisation aux RPS, aux harcèlements et au télétravail ainsi que la formation de formateur pour soutenir le transfert des compétences en interne
  • les formations pour les métiers sensibles et métiers émergents

  

Pour les mesures de soutien à l’alternance, il est donc proposé :

  • un financement complémentaire au cout horaire du contrat de professionnalisation dans la limite de 5€/h par alternant. Lors de la demande de prise en charge du contrat de professionnalisation et si le coût horaire n’est pas entièrement couvert par l’application de la grille des couts horaire, une prise en charge complémentaire est donc possible.
  • une prime à l’embauche de 1000 €HT par contrat de professionnalisation payable à l’issue de la période d’essai validée.
  • le financement de l’aide à la fonction de maitre d’apprentissage pour les entreprises de + de 50 salariés, d’un montant forfaitaire de 230€/mois sur 6 mois maximum. Cette aide à la fonction de maitre d’apprentissage est conditionnée à la formation du maitre d’apprentissage sur sa mission, formation prise en charge sur le budget alternance de l’Afdas.

Ces trois mesures sont financées sur une enveloppe mutualisée à l’ensemble des entreprises adhérentes du SEPM et ce dans la limite de cette enveloppe. Ces prises en charge n’auront aucune incidence sur le budget formation de l’entreprise. Elles sont en complément des mesures déjà existantes comme l’aide à la fonction tutorale des contrats de professionnalisation ou celle pour les maîtres d’apprentissage des entreprises de moins de 50 salariés.

Pour en savoir plus :

Recruter un alternant

Recruter un apprenti

  

Pour les appuis conseil : les entreprises de moins de 50 salariés quelle que soit leur branche ont déjà accès à la prise en charge à 100% d’appuis conseils. Pour en savoir plus.

 Les représentants désignés du SEPM ont validé l’élargissement de l’accès aux appuis conseils aux entreprises de 50 à 250 salariés. Les appuis conseils sont co-financés à hauteur de 50% sur l’EDEC 3CST et à 50% sur une enveloppe mutualisée à l’ensemble des entreprises du SEPM, sans impact sur les budgets formation des entreprises.

  

Pour les actions de développement des compétences :

  • pour les entreprises de moins de 50 salariés: l’ensemble des actions seront financées sur un budget mutualisé (avec plafond horaire cf ci-dessous).
  • pour les entreprises de 50 salariés et plus le budget alloué est de 100% de la contribution.

Pour l’ensemble des actions de développement des compétences un taux horaire est appliqué dans la limite des budgets disponibles :

  • 70 €/heure/stagiaire appliqué de principe
  • 120€/heure/stagiaire pour les formations ayant pour objectifs l’acquisition de compétences transversales : management, commercial/marketingefficacité professionnelle, digital, diversité, sensibilisation aux RPS, aux harcèlements et au télétravail et au formation de formateur, ainsi que pour les formations des métiers sensibles et émergents.

Il est également proposé aux entreprises adhérentes de se faire rembourser une partie des salaires des stagiaires par un forfait horaire fixé à 15€ HT/h. Pour ce faire lors de la création de la demande de prise en charge, il faudra sélectionner dans la rubrique frais annexes, le champs « allocation formation » et le compléter par le montant : 15€ X par le nombre d’heures de formation, et ce par stagiaire. Ce montant sera déduit des budgets disponibles selon la taille des entreprises.

 

Le soutien aux métiers sensibles et émergents

LES MÉTIERS SENSIBLES, C’EST QUOI ?

Les métiers sensibles sont les métiers pour lesquels les évolutions technologiques, organisationnelles ou économiques entraîneront une diminution importante des effectifs et/ou une évolution importante des compétences requises.

LES MÉTIERS ÉMERGENTS, C’EST QUOI ?

Ces métiers font appel à des compétences nouvelles et ciblées.

Retrouvez la liste des métiers sensibles et émergents en cliquant ici.

  

Focus sur les compétences à développer

Un signal fort est donné par vos partenaires sociaux pour renforcer les compétences nouvelles à acquérir par vos collaborateurs.

  • Des domaines de formation prioritaires : : management, commercial/marketing, efficacité professionnelle, digital, diversité, sensibilisation aux RPS, aux harcèlements et au télétravail ainsi que la formation de formateur pour soutenir le transfert des compétences en interne.

  

Demander une prise en charge à l'Afdas en ligne

Pour accéder au service de demande de financement de stages en ligne, vous devez être enregistré individuellement sur le site et vous connecter ici. Si vous n'avez pas encore de mot de passe, inscrivez-vous ici.

En cas de problème pour vous connecter ou vous inscrire, contactez votre assistant formation Afdas.